Parcourez l'histoire de la Bourdaisière
Venez savourer le confort des chambres d'hôtesCélèbrez votre mariage dans un lieu enchanteur
Laissez vous entrainer par la magie d'un parc romantique

Le moyen âge La renaissance L'époque classique La révolution L'époque moderne

L'époque moderne

 

En 1802 les héritiers de Dubernad vendaient le château à Joseph ANGELIER qui allait mener à La Bourdaisière une vaste campagne de restauration.


Il fit ainsi "habiller" le Château Directoire d'une façade néo-renaissance. Le Baron Angelier combla les douves, démolit les trois ponts-levis et le donjon qui subsistaient de l'époque médiévale.

Il transforma ce qui n'était alors qu'une maison de jardinier en chapelle de style néogothique Tudor et planta l'actuel potager.

 


 

Son fils Gustave Angelier redécora l'intérieur du château et construisit notamment la bibliothèque. Il épaula la terrasse l'un mur en brique de style Henri IV. Le troisième Baron Angelier, héritier de son père en 1890, compléta l'ensemble en faisant monter une tour à l'angle nord-ouest du château et en aménageant les écuries de somptueuses stalles.

Le Château sera ensuite vendu en 1923 à une riche Américaine Mme de Mérinville qui l'embellit, et reçut la visite du Duc de Windsor en 1937.
Acheté par un Anglais en 1938, il sera occupé par les Allemands, puis à la libération par une école militaire. Rendu à ses propriétaires mais laissé à l'abandon les écuries et le parc seront inscrits aux Monuments historiques en mars 1947.


En 1959 après la vente aux enchères de l'ensemble des meubles, le Château dut vendu à la Commune de Montlouis qui y installa une maison de retraite.
Le Château ne répondait plus aux normes de sécurité et de confort, il fut vendu en 1988 à Maître François Michaud, puis le 2 novembre 1991 il fut finalement acquis par les princes de BROGLIE.

Le moyen âge La renaissance L'époque classique La révolution L'époque moderne

 

Copyright Chateau de la Bourdaisière ©. Tout droits réservés.
Dernière modification20.04.2002
Créé le 25.02.2001